Thomas Le Ludec a été nommé et pris ses fonctions de directeur général du centre hospitalier universitaire de Montpellier le 1er février 2016. Il retrouve à Montpellier un territoire qu’il connaît bien puisqu’il y a exercé au sein de l’agence régionale de l’hospitalisation (ARH) entre 1997 et 1999.

Diplômé de l’institut d’études politiques (IEP) de Bordeaux (1985), ancien élève de l’École nationale de santé publique (ENSP, actuelle EHESP), Thomas Le Ludec a commencé sa carrière hospitalière au CHU de Lille (1989-1996) comme directeur adjoint en charge de la stratégie puis des ressources biomédicales et en participant à des actions de structuration de la recherche auprès de la délégation à la recherche clinique de cet établissement.

De 1997 à 1999, il a poursuivi sa carrière en tant que chargé de mission auprès du directeur général de l’ARH Languedoc-Roussillon, à Montpellier, où il s’est occupé des dossiers de modernisation ou de reconstruction de plusieurs établissements, de coopération et de fusion d’établissements. Il y suivait également les projets des CHU de Montpellier et Nîmes. Il a été aussi l’un des pilotes de l’élaboration du schéma régional de l’organisation sanitaire du Languedoc-Roussillon (1999-2004), tout particulièrement sur le volet soins de suite réadaptation.

De 2000 à 2002, il exerce la responsabilité du département de la stratégie des Hospices civils de Lyon, traitant en particulier les dossiers des hôpitaux Edouard-Herriot, Mère-Enfant et Henry-Gabrielle.

De 2002 à 2005, Thomas Le Ludec poursuit sa carrière au sein des Hospices civils de Lyon en tant que directeur du groupement hospitalier Lyon Sud. Il conduit plusieurs projets à leur terme tels que la mise en service du bâtiment urologie-néphrologie, le bâtiment Marcel-Bérard pour l’oncologie, l’hématologie et la radiothérapie ou encore l’unité hospitalière sécurisée interrégionale pour les détenus hospitalisés. L’extension de la chirurgie ambulatoire ou le lancement de l’opération Pavillon médical et centre de biologie sud se font également sous sa direction.

De 2006 à 2009, il dirige le centre hospitalier de Lagny Marne-La-Vallée (Seine-et-Marne) où il conduit les opérations de préparation et de lancement du nouvel hôpital (585 lits et places), de montée en charge de l’activité avant les phases d’ouverture ainsi que des actions de coopération avec les CH de Meaux et Coulommiers.

À partir de février 2009, il assure l’intérim de la direction du CH de Meaux et se voit confier la mission de constitution d’une direction commune entre les trois centres hospitaliers du Nord Seine-et-Marne. Il devient le directeur commun du groupe hospitalier de l’Est-Francilien en novembre 2009.

À partir d’avril 2011, il rejoint la Haute Autorité de santé (HAS) comme directeur de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et directeur délégué de la HAS. À ce titre, il a participé à de nombreux groupes nationaux et à des programmes internationaux.

Il a été enseignant et conférencier dans plusieurs établissements universitaires nationaux.

Depuis 2016, il est vice-président de la FHF Occitanie. Il est également président du comité stratégique du groupement hospitalier de territoire Est-Hérault Sud-Aveyron.

Il a assuré la direction commune de quatre établissements en Sud-Aveyron de 2016 à 2018.

Depuis juillet 2020, il exerce les fonctions de vice-président de la Conférence nationale des directeurs généraux de CHU et de membre du bureau de cette même conférence.