Véronique Desjardins, directrice générale du CHU de Rouen depuis 2018, a consacré une grande partie de sa carrière à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), où elle a occupé différents postes, notamment dans les domaines des finances et des ressources humaines. 

Après des études à l’institut d’études politiques de Paris puis à l’École nationale de santé publique (ENSP, actuelle EHESP) Véronique Desjardins est nommée chef du bureau du contrôle de gestion, puis chef du bureau du budget des établissements du sud et du centre de Paris à la direction des finances de l’AP-HP.

Entre 1989 et 1993, elle est directrice adjointe de l’hôpital d’enfants Armand-Trousseau, en charge des finances. Elle rejoint l’hôpital Necker-Enfants malades en 1993, d’abord en tant que chargée des finances, puis, en 1994, en tant que directrice des ressources humaines et en 2000 en tant que directrice adjointe chargée de la direction des Investissements. Elle dirige ensuite l’hôpital Bretonneau en 2003 et l’hôpital Charles-Foix en 2009.

Véronique Desjardins occupe ensuite le poste d’adjointe au directeur du groupe Hôpitaux universitaires Paris-Île-de-France Ouest qui regroupe quatre établissements de l’AP-HP autour de l’hôpital Ambroise-Paré, établissement support  dont elle devient la directrice. À ce titre, elle met en place le projet de mutualisation de toutes les fonctions supports (ressources humaines, achats, finances, travaux, système d’info…).

En dix ans, comme chef d’établissement à l’AP-HP, Véronique Desjardins aura ainsi impulsé de multiples projets de réorganisation et restructuration de services (urgences,  blocs opératoires, gériatrie, virage ambulatoire…). Elle aura piloté le projet d’amélioration des conditions de travail de l’AP-HP et la gestion d’une épidémie de grande ampleur à l’échelle de plusieurs établissements. 

Entre 2013 et jusqu’à son arrivée au CHU de Rouen, elle dirige le centre hospitalier de Versailles, établissement support du GHT Yvelines Sud dont elle a assuré la constitution.