Missions

Poursuivant le travail de la Conférence, l’objectif principal au cours de ce nouveau mandat sera de continuer à affirmer et à promouvoir la place et le rôle des CHRU dans le débat national au regard de leur triple mission : des soins d’excellence dans les spécialités comme dans la proximité, la recherche et la formation sur le terrain.

La Conférence s’engage à porter des positions fortes sur :

  • la place des CHRU sur le territoire, notamment à travers les réseaux auxquels ils appartiennent, tant pour assurer un rôle de pilotage en cas de crise que pour concourir à la régulation de l’offre de soins. Les CHRU n’existent en effet pas seuls. Ils s’inscrivent dans un réseau d’acteurs : EPS et EMS publics organisés au sein des GHT, CPTS, établissements privés. Ces complémentarités sont indispensables. Le rôle et la place de chacun sont encore en évolution.
  • leur positionnement d’acteur incontournable de la recherche clinique et de l’innovation ;
  • la nécessité de faire évoluer les modalités d’allocation des ressources et de financement des investissements structurants, tout en réaffirmant le principe de responsabilité du pilotage hospitalier ;
  • l’affirmation de l’engagement des professionnels hospitaliers et la nécessité de reconnaître celui-ci en faisant évoluer les rémunérations et en donnant aux établissements des marges de manœuvre dont ils ont besoin, facteur essentiel d’attractivité ;
  • la nécessité de faire évoluer le management au sein de nos établissements qui, malgré leur taille, doivent donner toute leur place à la vie de l’équipe et s’adapter aux attentes des générations qui démarrent leur carrière.

À cet égard, la Conférence salue les avancées de la mission confiée au Pr Claris, en matière de gouvernance et de simplification reprises dans les conclusions du Ségur.

Dans le cadre du Ségur de la santé, la Conférence des DG et la Conférence des PCME de CHU ont pu travailler à la production de 120 propositions pour faire progresser le fonctionnement des établissements et l’organisation territoriale de la santé.

LA RECHERCHE ET LES CHU, UNE HISTOIRE INDISSOCIABLE (1958-2021)

La crise du Covid est depuis plus d’un an l’occasion d’une interrogation de fond sur le fonctionnement, le financement, l’efficacité de la recherche en santé et de l’écosystème français en matière de production d’innovation. Nombre de rapports récents ciblent le secteur de la santé comme une priorité à court, moyen et long termes, et mettent en exergue à la fois les difficultés rencontrées qui se traduisent par un recul relatif de la France, mais aussi les nombreux atouts marqués par la compétence des acteurs du système de santé, et par le potentiel extrêmement important de production de valeurs dans une mise en relation renforcée des compétences hospitalières, académiques et industrielles. Les CHU sont clairement positionnés au carrefour de ces enjeux :

  • Les CHU peuvent intervenir sur l’ensemble des séquences de production en recherche du fait d’un TRL complet (recherche complète, clinique et translationnelle).
  • Ils sont en interface, en dépit des contraintes réglementaires avec les industriels et notamment les start-ups dont ils sont partie prenants du développement (pôles de compétitivités mondiaux pour la santé et lien avec les IHU).
  • La proximité, mais surtout la confiance, avec les patients ainsi que la maîtrise des données de soins en font des opérateurs de premier plan en matière de recherche.

La perspective du déploiement d’une agence nationale pour la recherche en santé concourt à une dynamique de simplification et d’organisation que les CHU appellent de leurs vœux. Si des lignes nationales structurantes ont vocation à être promues, il convient de préserver une force d’innovation, bottom up, issue du tissu local.

Depuis 63 ans les CHU sont engagés en lien avec l’université dans les enjeux de recherche et concourent à l’innovation qui constitue les soins de demain. Leur contribution à l’avancée thérapeutique est donc majeure et doit être encouragée.

Retrouvez ici les enjeux de la recherche en santé

FRANCE UNIVERSITY HOSPITALS – INTERNATIONAL (FUHI)

Filiale des centres hospitaliers universitaires français (CHU), FRANCE UNIVERSITY HOSPITALS – INTERNATIONAL (FUHI) associe 27 des 32 CHU pour le déploiement de leurs activités à l’international, ainsi que pour la valorisation de l’expertise et de l’excellence hospitalières françaises à l’étranger.

Forts de la mise en commun des compétences de leurs 251 000 agents et de leurs 60 années d’expérience en coopération internationale, les CHU affiliés à la FUHI disposent désormais d’un outil idoine, souple et efficace, pour porter des PROJETS HOSPITALIERS AMBITIEUX et satisfaire aux besoins complexes de leurs partenaires.

Retrouvez ici le site de la FUHI